VUE SUR LES RAYONS ULTRAVIOLETS (UV)
Des ennemis invisibles !
 


Le rayonnement solaire

Il est constitué de lumière visible et de lumière invisible. Les ultraviolets et les infrarouges font partie de cette lumière invisible. Si les infrarouges peuvent être nocifs à long terme, surtout pour le cristallin, les ultraviolets sont eux rapidement très dangereux, avec des effets d’autant plus nocifs pour la rétine que leur longueur d’onde est courte. Il est possible de s’en protéger très efficacement grâce à de bons verres.
 

Trois catégories d’ultraviolets
 Les UV C, les plus dangereux, sont heureusement arrêtés par la couche d’ozone. Les UV B touchent la cornée et la conjonctive, les deux couches extérieures de l’oeil. Ils peuvent être à l’origine de kératite, «ophtalmie des neiges» pour les skieurs imprudents !
 
Les UV A atteignent le cristallin et contribuent à accélérer la formation de cataracte.
Les risques liés aux UV existent dès le lever du soleil. Ils sont extrêmes entre 12 h et 14 h.
 
A la montagne, le rayonnement UV augmente de 4 % à chaque fois que l’on s’élève de 300 mètres !
La neige réfléchit 85 % des UV, l’eau 5 à 10 %, le sable 20 %. Choisissez toujours une protection adaptée à vos activités.