>
>
>
>
l'opticien Lissac

L'Examen de Vue en pratique

Aujourd’hui, tout opticien est habilité à vous proposer un Examen de Vue pour mesurer votre acuité et si nécessaire, remplacer des verres devenus inadaptés. Mais seul un médecin peut diagnostiquer une maladie de l’œil et vous proposer un traitement.

Les professionnels de la vue à votre service

L’opticien peut (sur l’adulte seulement) :
 

  • mesurer l’acuité visuelle
  • proposer les verres correcteurs nécessaires.

Si vous n'êtes jamais allé chez l'ophtalmologiste ou si vous semblez présenter une maladie de l'œil, votre opticien vous orientera systématiquement vers un spécialiste.

Concernant la pratique du contrôle de la correction optique, les opticiens Lissac obéissent à une charte respectueuse des plus récentes réglementations.

L’ophtalmologiste, quant à lui, possède la légitimité, les compétences et le matériel pour :
 

  • effectuer un bilan sur l’adulte et l’enfant, vérifier la vue et prescrire des verres
  • mesurer la tension oculaire, faire un " fond d’œil "...
  • proposer un traitement pour un glaucome, un strabisme, une cataracte...

A savoir : Des médecins, orthoptiste ou infirmières de PMI (Protection Maternelle et Infantile) formés sont habilités à faire les mesures de l’acuité visuelle des enfants à l’école.

 

Comment ça se passe ?

Le bilan de la vue par l’opticien Lissac

Pour effectuer votre bilan visuel, l’opticien Lissac vous reçoit dans un local dédié, à l’écart de la surface de vente, vous assurant calme et confidentialité.

test d’acuité visuelleAfin de déterminer si vous présentez un défaut de vision, l’opticien va pratiquer différents tests d’acuité visuelle. La lecture d’un tableau de lettres placé sur un mur permettra par exemple de déceler une myopie, la lecture d’un texte de près une presbytie. La perception de graphismes spéciaux (lignes, chevrons) pourra mettre en évidence un éventuel astigmatisme. Après avoir déterminé avec vous vos besoins visuels selon votre profession ou vos habitudes de vie, l’opticien vous proposera d’essayer différents verres. C’est vous qui choisirez ceux avec lesquels vous voyez -et vous sentez- le mieux. On appelle ainsi " subjective " cette méthode de correction.

L’opticien peut également vous proposer différents tests supplémentaires. Par exemple, la vérification de vos capacités d’accommodation ou la bonne convergence de vos yeux.

Pour être complet, l’ensemble du bilan visuel dure ½ heure.

 

Coûts et remboursements chez l’opticien

Généralement, le coût du bilan visuel chez un opticien est déduit de l’achat des verres dans son magasin. Vous pouvez aujourd’hui renouveler vos lunettes de vue et modifier la correction de vos verres chez votre opticien et être remboursé par la Sécurité Sociale.

Certaines conditions sont toutefois requises : pour en savoir plus, parcourez notre dossier sur La nouvelle réglementation en optique.

 

Le bilan visuel chez l’ophtalmologiste

Le bilan visuel chez l’ophtalmologisteL’ophtalmologiste mesure d’abord votre acuité visuelle de manière " objective " avec un appareil électronique, puis il affine les résultats automatiques en vous proposant de tester différents verres correcteurs. Comme chez l’opticien, votre confort de vision prime.

Afin de déceler des maladies de l’œil, il procédera ensuite, selon votre âge et votre santé, à différents examens comme par exemple :

  • Le " fond d’œil "

L’ophtalmologiste instille des gouttes dans les yeux pour dilater la pupille et observer le fond de l’œil à travers une loupe éclairante. La vision reste floue pendant quelques heures après l’examen : il ne faut pas conduire.

  • La mesure de la tension oculaire

Le spécialiste utilise généralement un appareil appelé "tonomètre à air" qui envoie un petit jet d’air concentré sur l’œil. L’importance de la déformation du globe lui donne la mesure de la pression. Cela surprend un peu, mais les résultats sont très rapides !

 

Bébé chez l’"ophtalmo"

Le spécialiste va utiliser des panneaux à motifs verticaux pour mesurer son acuité visuelle et des dessins pour évaluer la bonne convergence de ses yeux.
A l’aide d’un faisceau lumineux dirigé vers la pupille, il pourra découvrir une éventuelle myopie ou un astigmatisme, par exemple.